Refroidisseur céréales

C’est une opération qui contribue à la protection des récoltes contre divers phénomènes. L’exécution du mécanisme de ventilation pour refroidir les grains favorise une bonne conservation. Elle permet aussi d’avoir à la fin des grains de bonne qualité. Comment s’effectue une ventilation ? Quel est l’équipement adapté pour un refroidissement plus efficace ? Réponses.

L’importance du refroidissement des céréales

Garder une température idéale dans un silo pendant toute la durée de conservation est une action prioritaire. Afin de mener à bien le processus, il est important de prendre certaines mesures pour le faciliter. Ce sont des pratiques bien connues des cultivateurs, mais c’est intéressant de les rappeler. On doit stocker séparément divers types de grain, le mélange est fortement déconseillé. Il faut en plus soumettre le silo à un nettoyage systématique, un passage en un an est le minimum requis. En temps de forte humidité, on s’abstiendra de ventiler.

Ces conditions minimales remplies, on tracera un programme de refroidissement des grains en tenant compte de la nature de la céréale. Mais de façon générale, les céréales pour être bien conservées ont besoin d’une humidité en dessous de 16 % et d’une température ne dépassant pas les 15°. Alors que par le passé, le refroidissement se faisait de manière empirique, il n’en est plus ainsi de nos jours. L’utilisation d’un appareil adapté permet de maintenir un niveau d’humidité convenable et une température idéale dans le local de stockage. D’où l’obligation de disposer d’un matériel de ventilation.

Le frigo agricole

Les insectes se développent dans certaines conditions bien déterminées. Leur activité de reproduction atteint son niveau le plus grand entre 25° et 35°. Mais entre -20° et 5° d’une part, puis au-delà de 45°, les bestioles meurent. À des températures oscillant entre 5° et 25°, leur mouvement de multiplication ralentit considérablement. Il en est également ainsi quand le thermomètre affiche un nombre compris entre 35 et 45. Comme on le voit, en temps de froid, le microclimat doit être dans une certaine limite pour empêcher la prolifération des insectes. Quand il fait chaud, il s’avère important de procéder à un nouveau réglage.

Ce travail qui appelle une attention de tous les instants, c’est grâce au refroidisseur à grains que l’on peut le mener à bien. Ce matériel offre la possibilité d’effectuer un réglage qui assure le changement automatique du système de ventilation en fonction de la température qui règne dans le silo. Des modèles de refroidisseur à céréales fonctionnent au moyen d’un démarrage automatique. Il est possible de suivre les mesures de températures effectuées par une sonde sur le tableau de suivi de tout le système. On peut ainsi intervenir soi-même pour ajuster le niveau de pression de la ventilation. Cependant, on peut également se contenter de régler une exécution automatique de l’appareil. Qu’on soit présent ou non, le refroidisseur fonctionne normalement et protège les grains des moisissures, des champignons et des insectes.

Des céréales conservées dans de bonnes conditions, avec un bon refroidisseur à grain, répondent favorablement aux critères de qualité à satisfaire pour convenir aussi bien à la consommation qu’à la semence.