5 conseils pour faire des économies d'énergie au sein du monde agricole

Les exploitations céréalières et agricoles nécessitent de grandes quantités d’énergie pour pouvoir être rentables. On estime qu’en moyenne ce sont 4 Mtep (tonnes équivalent pétrole) qui sont consommés chaque année dans le milieu de l’agriculture, responsables de 10% des gazs à effets de serre.

Les exploitations céréalières et agricoles nécessitent de grandes quantités d’énergie pour pouvoir être rentables. On estime qu’en moyenne ce sont 4 Mtep (tonnes équivalent pétrole) qui sont consommés chaque année dans le milieu de l’agriculture, responsables de 10% des gazs à effets de serre. L’ADEME et la Chambre d’agriculture se sont penchées sur le problème et ont mis au point plusieurs solutions afin de réduire les dépenses énergétiques dans le secteur agricole sans en altérer la productivité et la structure. Voici cinq conseils pratiques pour faire des économies d’énergie au sein du monde agricole.

Installer un refroidisseur pour conserver les céréales

La conservation des céréales nécessite une grande quantité d’air froid. Le stockage par le froid via un système de refroidissement relié à l’entrepôt ou au silo fonctionne sur le principe d’absorption de la chaleur du bas vers le haut de la masse de grains. Les propriétés isolantes des céréales permettent le dégagement rapide de la chaleur et donc une excellente rentabilité des refroidisseurs, qui fonctionnent également avec les semences et les granulés.

Investir dans une installation thermométrique

Les systèmes de contrôles et de régulation de la température et de la ventilation dans les exploitations céréalières permettent de réaliser des économies d’énergie à long-terme. Les thermosondes et boîtiers de contrôle de la ventilation reliés à des logiciels et panneaux de configuration permettent un contrôle optimal de l’état de l’air et du budget énergétique.

Protéger ses bâtiments grâce à des isolants naturels

La question de l’isolation est primordiale dans le monde agricole, pour un stockage et une conservation optimale des denrées produites. Mais bien souvent, les isolants les plus courants comme la laine de verre sont énergivores. Des matières naturelles comme le chanvre, la laine de bois, la laine de cellulose, la balle de riz ou encore le liège qui sont recyclables, demandent en moyenne trois fois moins d’énergie lors de la fabrication.

Adopter une éco-conduite pour les tracteurs

En adoptant une conduite plus modérée, les agriculteurs utilisant des tracteurs réaliseraient des économies de 325 € par an, soit 15 % d'économie de GNR (pour un tracteur de 120 CV).

Les panneaux solaires photovoltaïques

Les exploitations agricoles possèdent de grandes surfaces de toiture, idéales pour l’installation de panneaux solaires photovoltaïques. L’énergie produites par les cellules photovoltaïques peut être utilisées directement pour alimenter les bâtiment en électricité ou revendue à un fournisseur d’énergie (EDF a l’obligation de racheter l’énergie solaire produite par les panneaux en France) si elle est insuffisante.